Vin Bio

Qu'est ce qu'un vin bio?

 

Le vin bio avec une certification est définit en Europe depuis 2012 avec une nouvelle réglementation.  Mais il existe depuis les années 60 en France par exemple et le premier label réglementant l’agriculture bio est Nature et Progrès en 1964. En 1985 le ministère de l'Agriculture Français crée le label AB plus souple. En Suisse la Fédération des Entreprises Agricoles Biologiques Suisses a été créé en 1981 et porte le nom de Bio Suisse avec comme logo le bourgeon qui est une marque déposée.

 

Label Bio Européen: 

 

-      Pas de produits de synthèse dans les vignes.

-      Levurages permit pour la fermentation.  

-      SO2 max : Rouge 100mg/litre, Blanc et Rosé secs 150 mg/litre.

-      Liste d'additifs permis assez large

 

Bio Suisse

 

-      Pas de produit de synthèse

-      Levurage permit pour la fermentation

-      SO2 max : Rouge 100mg/litre, Blanc et Rosé sec 120mg/litre

-      Liste d'additifs permis assez large

 

Label Nature et Progrès (France):

 

-      pas de produits de synthèse dans les vignes

-      Levurage interdit

-      SO2 max : Rouge 70mg/litre, Blanc et Rosé secs 90mg/litre

-      Liste d'additif très restreinte

-      Cahier des charges très contraignant pour les vendanges, le nettoyage etc....

 

 

Histoire du Vin Bio

Le  mouvement de l'agriculture bio s'est constitué dans le courant du XXème siècle en réaction  à l'avènement de l'agrochimie et au développement des engrais minéraux (produit par synthèse chimique ou exploitation de gisements de phosphate et potasse) dans les années 30. Celle ci rejette aussi l'utilisation de produits de synthèse phytosanitaires de type pesticides .

 

Elle est organisée au niveau international par l'IFOAM, une ONG  dont le siège est à Bonn  en Allemagne (International Federation of Organic Agriculture Movement) et fondée en 1972 à Versailles en France.  Nature et Progrès qui est un label d'agriculture et de cosmétiques biologiques fondé lui même en 1964 en France est à l'origine de l'IFOAM en collaboration avec la Soil Association d'Angleterre et d'Australie, l'association Biodynamique Danoise et la Rodale Press des États-Unis. 

 

Pourquoi le Vin Bio ?

Les engrais chimiques (depuis les années 30), produits phytosanitaires (depuis les années 50) et autres intrants sont à l'origine de l'agriculture bio.

 

Engrais chimiques : Nitrates et phosphates présents dans les engrais polluent. Les nitrates très solubles dans l'eau polluent les réserves souterraines. Les phosphates provoquent un excès de nutriment dans l'eau, une croissance des algues, et une diminution de l'oxygène d’où une destruction de la biodiversité.

 

Produits phytosanitaires : Pesticides et herbicides. En mars 2015 l'Agence Internationale de Lutte contre le Cancer a classifié le glyphosate, un herbicide (Round Up) très répandu comme probablement cancérigène pour les humains, ainsi que les insecticides malathion et diazinon. Les insecticides tetrachlorvinphos et parathion ont eu été classifié comme cancérigènes possibles.

 

Beaucoup d'études montrent un taux de cancer chez les populations qui utilisent ces produits phytosanitaires comme les agriculteurs de manière régulière bien supérieur aux populations urbaines par exemple, alors que ces agriculteurs sont  en moyenne en meilleur santé générale que les populations urbaines.

 

En France la préfecture permet la vaporisation de produits sanitaire sous certaines conditions de vent (le vent doit être inférieur à une certaine vitesse) Récemment des enfants dans une école dans la région bordelaise ont fait des malaises alors qu'un vigneron a justement épandu des pesticides lors de vents importants...

D'autres études dans le bordelais montrent la présence de plusieurs pesticides chez les enfants qui vivent proche de vignes.... 

 

Les agriculteurs et personnes qui vivent proches des vignes sont donc exposés à des produits qualifiés cancérigènes et perturbateurs endocriniens.

 

Qu'en est t'il du consommateur.

 

Une étude de Que Choisir de 2013 révélait que le vins comporte en moyenne 300 fois plus de résidus de pesticides que l'eau. 92 vins ont été analysé provenant de différentes régions françaises et 100% ont révélé des pesticides.